Qui Possède Blockchain

Blockchain a pris le monde d’assaut. C’est comme les premiers jours d’Internet. Chaque personne intelligente envisage de construire X sur Blockchain, tout comme les personnes intelligentes des années 90 pensaient à construire X sur Internet.

Nous avons tous vu des émails, des amitiés, des commerces et des divertissements construits sur Internet. Nos vies sont devenues plus faciles et meilleures, nous sommes tous d’accord, mais que se passe-t-il si je vous demande: « Qui possède Internet? »

Vous diriez: « Personne. »  Et vous auriez sûrement raison. Mais seulement en théorie!

« En théorie, il n’y a pas de différence entre la théorie et la pratique. En pratique, il y en a. « – Yogi Berra

Oui, aucun individu ou une organisation ne possède l’Internet mais celui qui possède la majorité des utilisateurs d’Internet, contrôle Internet. Certaines entreprises se définissent comme étant l’Internet lui-même. Certaines entreprises le font encore. En théorie, Internet est décentralisé et personne ne le possède ni ne le contrôle. En pratique, cela ne semble pas être le cas.

Comment Cela Pourrait être appliqué à Blockchain?

Pour comprendre le problème avec Blockchain, nous devons comprendre les hypothèses sur lesquelles il est construit. Il n’y a qu’un seul — La majorité de la foule a toujours raison.

Laissez-moi vous aider à  comprendre ce que je veux dire en vous posant cette question: Comment vous pouvez savoir ce que veut la la foule? Sur le plan démocratique, c’est en écoutant ce que veut la majorité de la foule, qu’on peut savoir ce que veut la foule. N’est ce pas? Bien sûr que oui. Et si la majorité veut piller le reste dans la foule? Que faire si, dans une foule de 100 personnes, 51 ont l’intention de voler les actifs des 49 personnes qui restent ? Est ce que ça a l’air raisonnable pour vous? En théorie, c’est le cas. Nous pourrions toujours argumenter en disant, « Eh bien, c’est ce que la foule veut. »

En pratique, c’est pas tellement le cas. Et c’est le problème avec la technologie Blockchain. N’importe quelle personne peut rassembler les 51% du pouvoir dans le Blockchain, il peut abuser du système en sa faveur.

Contrôler 51% Du Pouvoir…

« L’objet de la vie n’est pas d’être du côté de la majorité, mais d’échapper à se retrouver dans les rangs des fous. » – Marc Aurèle

Qu’entendons-nous par posséder 51% de la puissance dans le système? Le système fonctionne lorsque les utilisateurs du système dépensent de la puissance et de l’électricité pour résoudre des problèmes mathématiques. Le premier à le résoudre est récompensé dans les dénominations de la crypto-monnaie (pièces de monnaie).

Les problèmes mathématiques sont tels que lorsqu’ils sont résolus, on s’assure que l’historique des transactions ne peut pas être réécrit.

Pour réécrire l’histoire des transactions qui se passent sur la Blockchain, il faut que le coupable change non seulement la transaction passée, mais aussi toutes les transactions après cela. Alors que tout le monde est au travail pour allonger la chaîne, il est pratiquement impossible pour une personne de pouvoir réécrire toute la chaîne.

Mais que se passe-t-il si, la majorité des travailleurs décident de se montrer malhonnêtes et de réécrire la chaîne d’une manière qui les favorise? La chaîne est réécrite.

Si un groupe contrôle la puissance de 51% sur la Blockchain, la chaîne pourrait être réécrite par eux.

Devrais-je Avoir Peur?

« Je n’ai pas peur des tempêtes, car j’apprends à naviguer sur mon bateau. » – Louisa May Alcott

Imaginez un pays (hypothétique) qui puisse fabriquer du matériel moins cher que le reste du monde et qui reçoit de l’électricité subventionnée. Dans un tel scénario, beaucoup plus de citoyens du pays rejoindront le réseau pour obtenir les récompenses.

Qui obtient la récompense? Celui qui résout le problème mathématique en premier. Qui résout le problème mathématique en premier? Celui qui a le plus de puissance de calcul.

A cause de ces équations, il y aurait (si ce n’est déjà fait?) Une situation où la majorité des travailleurs de la Blockchain seraient présents dans ce pays particulier.

Un beau jour, vous vous réveilleriez et vérifieriez votre portefeuille de crypto-monnaie pour vous rendre compte qu’il est entièrement vide. Vous essayez de comprendre où est passé votre solde, mais après avoir creusé des transactions dans la blockchain, vous vous rendez compte que vous n’avez jamais acquis le solde en premier lieu. Tout ce que vous possédiez dans le portefeuille vient de disparaître, du jour au lendemain. POOF!

Qu’est-ce qui aurait pu arriver? Peut-être, le pays qui contrôlait la majorité de la puissance de calcul s’est-il aligné et a réécrit l’ensemble de la Blockchain de telle sorte qu’ils possèdent maintenant toutes les pièces qui étaient en circulation.

C’est juste l’un des nombreux scénarios qui pourraient survenir. Il a illustré comment les travailleurs d’un même pays pouvaient s’aligner pour être malhonnêtes. Et si les gens formaient des groupes basés sur la couleur, le genre et les races?

Devriez-vous avoir peur? Oui bien sûr vous devez l’être. Car cela signifie que vous vous êtes vigilant et non stupides.

Comment Pouvons-Nous Résoudre Ce Problème?

Il existe plusieurs écoles de pensée qui proposent des solutions au problème. L’une des principales ont l’intention de ne pas fonder la puissance du système sur la puissance de calcul du tout. C’est ce qu’on appelle « Preuve de participation », où les travailleurs, au lieu de résoudre des problèmes mathématiques, parient leurs enjeux acquis (pièces de monnaie) sur la solution proposée.

Si la majorité est d’accord, le travailleur est récompensé. Si la majorité n’est pas d’accord, le montant qu’il a placé comme pari est débité de son portefeuille. Il introduit le concept de pénalités dans le système qui lui manquait auparavant.

Mais cela ne résout pas entièrement le problème. Oui, maintenant le malhonnête pourrait être pénalisé, mais le concept introduira la question de « le riche devient plus riche, et les pauvres deviennent plus pauvres.» Si je gagne un pari, je suis récompensé, donc, cela me permettera de mettre un pari d’un plus grand montant, donc, de gagner à nouveau, me permettant ainsi de mettre un pari d’un montant encore plus grand, donc et ainsi de suite. Le cycle continue.

Finalement, toute la richesse (crypto monnaies) sur la Blockchain s’accumulera avec un petit nombre d’individus. Si ces gens décident de réécrire la Blockchain, ils peuvent le faire.

Dans n’importe quelle situation, si une petite majorité contrôle la Blockchain, la plus grande minorité est à risque.

Je suis tombé sur cette conversation à Twitter, inclue Vitalik lui-même:

Quelqu’un qui prend le surnom de Bug Spencer à Twitter posé une question à Vitalik Buterinest un programmeur et écrivain russo-canadien connu principalement comme co-fondateur d’Ethereum et comme co-fondateur de Bitcoin Magazine: « Quelle est la différence entre les banques qui font les règles et les développeurs principaux qui font les règle? Les deux sont influencés par les autres. »

Vitalik Buterin a répondu dans une tweet a quelqu’un surnoméà Twitter c0w32: « Si vous découvrez que JP Morgan vous a trompé ou abusé de son pouvoir, est-ce que vous avec d’autres, les clients mécontents, pouvez vous vous séparer et faire de JP Morgan un classique? »

Blockchain Conversation Twitter

Son point est, s’il y a beaucoup d’utilisateurs insatisfaits sur une Blockchain, il est possible pour eux de se séparer et de gérer leur fourche de la Blockchain, juste comme ce qu’Ethereum Classic a fait avec Ethereum.

Bien que pas tout à fait pratique, il a marqué un point cependant.

Est-ce Le Meilleur Que Nous Pouvons Faire?

« Le progrès est la capacité de l’homme à compliquer la simplicité. » – Thor Heyerdahl

Je pense que nous pouvons faire mieux. Nous pouvons toujours. Dans ce cas particulier, que se passe-t-il si, il est facile et facile pour tout le monde de faire partie du réseau.

Je ne crois pas que la solution au problème réside dans la seule technologie. Au contraire, comment nous formons des groupes et des communautés dans nos vies. Plus un réseau Blockchain serait diversifié, plus il serait sûr.

Amener tout le monde, même nos mères et nos grands-mères, sur le réseau est essentiel. Je crois énormément à l’avenir de la décentralisation et je suis très enthousiaste à l’idée de diversifier la décentralisation.

« Les intellectuels résolvent les problèmes, les génies les en empêchent » – Albert Einstein

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.