Blockchain France, innovation et régulaion

Table Des Matières

Blockchain France, Réflexions Sur L’Innovation

Note de l’auteur: Chers lecteurs, je suis vraiment désolé de ne pas pouvoir publier de nouveaux articles dernièrement, et c’était dû à des circonstances d’ordre personnel. Ok alors passons à notre article.

Toujours à la recherche d’un juste équilibre entre la régulation et l’innovation, la commission Française des finances s’efforce depuis quelques années maintenant d’approfondir sa compréhension des transformations liées à l’éruption du numérique dans la sphère économique et financière. Et c’est sous cet angle précisément que la commission des finances vise à mieux appréhender les enjeux liés au développement des crypto-monnaies et de leurs technologies sous-jacentes notamment la Blockchain.

Blockchain France Mr Vincent Éblé, (commission des Finances)Si ces deux thématiques ont fait couler pas mal d’encre ces toutes dernières semaines et que beaucoup de spécialistes observent avec intérêt ou angoisse selon les variations de la valeur de ces crypto-monnaies, il ne s’agit pas pour autant de sujets d’une seule et exclusive actualité récente vue que la commission des finances française y travaille déjà depuis relativement longtemps ––puisqu’elle s’y intéresse dès 2014.” A déclaré Mr Vincent Éblé, président de la commission des Finances lors de l’ouverture de l’audition de la Commission Française des Finances tenue le mois dernier sous le thème: ‘Nouveaux usages et régulation des Blockchains

Essor De La Technologie Blockchain

La technologie Blockchain n’est pas exclusive à la problématique des crypto-monnaies mais plus que ça, et en général, c’est une nouvelle manière d’échanger des actifs sans recourir à un tiers de confiance. Et puisque le potentiel d’innovation de cette technologie apparaît considérable pour de nombreux secteurs économiques, il est nécessaire d’avoir d’abord la compréhension de ses mécanismes avant d’observer de plus près son utilisation dans le domaine des échanges relatifs aux crypto-monnaies. Et là je vais vous transmettre fidèlement l’intervention de Mr. Alexis Collomb, professeur et responsable de la chaire de finance des marchés au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), pour que vous puissiez effectivement comprendre les mécanismes de cette technologie.

Caractère Novateur De La Technologie Blockchain

Blockchain France Mr Alexis Collomb (CNAM)

Avant d’énumérer quelques applications qui semblent particulièrement intéressantes sur cette technologie à multiples visages et à plusieurs variantes (surtout depuis l’évolution croissante de la première Blockchain qui était celle du Bitcoin), Mr Alexis Collomb partage son sentiment sur l’une des raisons pour lesquelles en fait cette technologie a suscité un tel engouement, bien entendu a-t-il dit, l’échange des titres sans avoir recours à des tiers de confiance est quelque chose de très révolutionnaire et ça a des ramifications et des implications très profondes pour le tissu économique. Mais à côté de cette raison vraiment fondamentale, il y a (d’un point de vue technique et aussi organisationnel) une autre raison très importante qu’on a redécouverte ces dernières années, et qu’on appelle “les vertus des réseaux pair-à-pair (P2P)”. Fondamentalement et d’une façon plus brève et résumée, un système Blockchain, c’est essentiellement un réseau pair-à-pair sur lequel on a plaqué des fonctions cryptographiques pour pouvoir sécuriser et fiabiliser les échanges directs entre contreparties sans avoir à passer par un tiers de confiance : un centralisateur.

Blockchain FranceEn parallèle, on ira  de ce mouvement et lier aux structures informatiques actuellement utilisées dans l’ensemble du tissu économique. On est en train (potentiellement) de passer d’architecture informatique centralisée (ce qu’on appelle traditionnellement l’architecture client-serveur, où vous avez un serveur centralisé qui a des droits centralisés qui contrôle la base de données et qui distribue ses droits d’écriture et de lecture à ses clients, à une architecture vraiment pair-à-pair où chaque nœud du réseau a les mêmes droits et les mêmes obligations que celle de ces pairs et se trouve dans une situation symétrique par rapport à ces pairs. 

C’est vraiment essentiel à comprendre et ça a des implications bien entendu sur la sécurité, sur la fiabilité des transactions et sur la transparence du réseau. Donc, de manière générale, avec une technologie Blockchain, il y a à priori la possibilité de pouvoir disposer d’une infrastructure d’information commune, d’un registre partagé ––un système électronique de registre partagé pour reprendre la terminologie maintenant en vigueur––  qui permet de suivre de manière fiable, sécurisée, immuable a priori inviolable, transparente mais aussi confidentielle. L’ensemble des échanges entre les acteurs du réseau, sans censure possible a priori d’un des membres du réseau; c’est aussi un point très important pour les utilisateurs et éventuellement ––et c’est un peu la cerise sur le gâteau qu’on a vu ces dernières années de manière intelligente–– c’est à dire que si vous mettez ce qu’on appelle un smart contract  (un contrat intelligent) sur une couche haute du réseau, vous allez permettre l’exécution ordonnée de clauses contractuelles entre les membres de ce réseau.Blockchain Contrat intelligent

Et ça a potentiellement un impact très fort sur le tissu économique, avec des implications en termes d’automatisation, d’organisation, de gouvernance des processus. Donc, cette vision d’un monde connecté, automatisé avec une traçabilité totale, elle a ses vertus et ses inconvénients. Mais c’est un peu, l’une des lignes directrices de cette évolution.

Introduction De La Blockchain Dans Les Secteurs Économiques

Maintenant et très brièvement pour vous nommer quelques applications parmi les plus saillantes de l’introduction de la Blockchain et de l’introduction de la revalorisation d’une certaine manière de ce qu’on appelle en économie la coopétition ––c’est à dire la coopération entre compétiteurs, le partage d’une infrastructure commune–– Se posera bien entendu la question de savoir jusqu’à quel point les acteurs veulent coopérer ?  À partir de quel moment ils veulent de nouveau mettre en valeur leurs différenciations et leurs avantages compétitifs ? Parmi ces secteurs d’applications possibles il y a bien entendu d’abord dans la finance le domaine des paiements, il faut quand même mentionner cela: la première Blockchain, c’était celle du bitcoin, elle est résiliente, elle fonctionne encore très bien indépendamment de la valeur du bitcoin, ensuite vous avez toutes les implications sur l’infrastructure des marchés financiers sur ce qu’on appelle le post marché en général.

L’une des premières raisons pour lesquelles je me suis intéressé à la Blockchain, c’était son impact sur l’infrastructure financière.  Mr.Alexis Collomb

Toujours dans le domaine financier, des applications par exemple très simple à comprendre sur le financement du commerce international, aujourd’hui pour vous donner un exemple le financement du commerce international dans une transaction assez standard, vous pouvez avoir jusqu’à 40 échanges bilatéraux entre contreparties:  les assureurs, les banques, les douanes, l’opérateur maritime …etc, avec une Blockchain sans tomber à une infrastructure partagée; On peut certainement imaginer des simplifications, des gains d’efficience… etc. Donc c’est un domaine très important d’applications. Et puis en dehors de la finance est bien entendu liée à ce qu’on vient de dire,  toutes les implications sur la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement et de la chaîne de valeur d’approvisionnement ce qu’on appelle en anglais les supply chain, toutes les fonctions de certification horodatées ou de stockage de preuves, on peut utiliser une Blockchain ouverte tels que le bitcoin pas simplement pour faire du paiement mais aussi pour stocker des empreintes numériques. C’est aussi un point essentiel.

Et puis toutes les fonctions, que ça soit la finance de marché, mais aussi la finance d’entreprise, et donc tout un ensemble de fonctions qui devraient être facilitées que ça soit le contrôle de gestion, l’audit automatisé, les fonctions de conformité,  la gestion des risques et d’autres.

Un point très important aussi dans le domaine assurantiel, justement à cause de la possibilité de mieux gérer les preuves et de les stocker, les constats électroniques et d’autres applications. La certification par exemple de fotolia, un incident qui est une application très simple et il y a pas mal d’initiatives là-dessus.

Impact Des Réseaux P2P Sur Les Acteurs Économiques

Enfin on termine sur un point qui paraît important quand on a évoqué les réseaux pair-à-pair, on croit qu’ils touchent vraiment en fait tous les acteurs économiques.  Il y a d’abord les particuliers à cause de ce qu’on a vu, ces crypto monnaies, ce réseau bitcoin qui permet à deux particuliers un Singapourien d’envoyer des bitcoins à un Mexicain, mais cela touche aussi bien entendu les entreprises, notamment les infrastructures informationnelles partagées de la coopétition, et donc tous les secteurs économiques. Mais aussi les états! C’est assez paradoxal compte tenu des intentions originelles des fondateurs du bitcoin. Mais il y a comme exemple, une initiative très intéressante qu’on peut mettre en avant  et qui est ce qu’on appelle la climate change correlation (corrélation du changement climatique) ––C’est le terme qui a été mis en place récemment d’ailleurs lors de la réunion du sommet « one planet »  de Décembre dernier––. Mais là ça serait pour gérer les registres carbones. Et donc pour avoir un système transparent qui permettrait de gérer les crédits carbone. Vous savez bien entendu qu’il y avait eu des fraudes à la TVA qui ont un peu gelé et dénaturé l’efficacité du système. Eh bien on peut imaginer une Blockchain entre acteurs souverains avec différentes strates, différents niveaux d’interopérabilité, souverain, national, régional et local aussi dans beaucoup de pays émergents pour avoir un impact sur le climat et contrôler les émissions de carbone.

Voilà, donc pour conclure, aujourd’hui, on est à un moment assez charnière qui est vraiment très intéressant pour toutes les personnes qui apprécient et s’intéressent aux technologies. Il y a eu beaucoup d’avancées qui ont été faites par rapport à la situation à laquelle on était il y a deux ans. On s’attendait dans les deux ans à venir qu’on passe vraiment en mode production pour beaucoup de choses. Bien entendu pour les marchés financiers, on croit que la transformation en cours est absolument passionnante et que les avancées qu’a déjà effectuées la France par rapport à certains de ses voisins risquent de se consolider au niveau Européen.

Le dernier point que je voudrais mentionner, parce qu’il me tient à cœur comme professeur au CNAM, c’est que bien entendu, toute cette transformation technologique aura certainement un impact sur les métiers, et comme le reste de la transformation numérique, et qu’il faudra bien entendu, je pensais au mieux et évaluer au mieux cet impact sur nos différentes professions. Et pour terminer là-dessus, moi je ne crois pas que la Blockchain va faire disparaître les notaires, les comptables, les avocats et les huissiers, mais par contre, je pense que si la Blockchain est bien utilisée, elle devrait permettre effectivement de s’affranchir, et je crois que c’est le sens de l’histoire et du progrès humain, des taches les plus basses qui consistaient notamment à faire un travail de clair pour essayer de retrouver des informations, tout ce travail de consolidation des informations qui est extrêmement coûteux et très inefficients. Mr Alexis Collomb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here